Endettement / Fiscalité / Dépenses publiques

impot

Priorité 1 : Une ville où la gestion financière est réaliste et rigoureuse

- Mettre un terme à la mauvaise gestion de la ville : dépenser autrement

- Diminuer le poids de la dette par habitant

- Dépenser mieux chaque euro sans prélever plus

 

 

 

  • LA RÉALITÉ AUJOURD’HUI

Cambrai est très endettée. Le maire sortant et son prédécesseur sont responsables de la dégradation fiscale de la ville.
En 2012, la dette de Cambrai, avec 33 229 habitants est de 43 723 000 euros soit un endettement de 1312 euros par habitant.
À Cambrai, pour moins de services, on paie beaucoup plus qu’à Arras (933€ par habitant en 2012).
Cambrai perd ses habitants. Nous ne sommes plus que 32 770 habitants au 01/01/2013 (Préfecture du Nord) alors qu’au 01/01/2008, nous étions 34 993 habitants (http://www.collectivites-locales.gouv.fr/finances-locales-communes). À l’inverse, Valenciennes et Arras gagnent ou conservent leur attractivité.

 

  • NOS PROPOSITIONS

 

  • Réduire la dette de la ville par habitant
  • Arrêter le gaspillage de l’argent du contribuable cambrésien en refusant les dépenses pharaoniques du maire, président de la Communauté d’Agglomération, et de son adjoint aux Sports :
  1.                                          700 000€ pour un Club House,
  2.                                          2 500 000 € d’argent public pour le Golf de Niergnies, sans compter les futurs frais d’entretien,
  3.                                          Pour information, le déficit du golf d’Arras est de 400 000€ en 2013 (VDN du 22/01/2014),
  • Faire des économies sur le budget de la ville en isolant les bâtiments municipaux et en modernisant l’éclairage public, actuellement vétuste et énergivore,
  • Réaliser un audit des finances de la ville par un cabinet indépendant et rendre cet audit public,
  • Effectuer, avant d’engager de nouveaux investissements publics, une analyse avantages/coût par rapport aux attentes de la population et ses moyens.

 

  • CARTON ROUGE à F-X Villainfeuilleimpot

Vivre à crédit coûte cher aux Cambrésiens car, chaque année, la ville doit rembourser en capital ses emprunts et payer les intérêts. Le maire sortant a pris, en 2012, 4 638 000€ dans les caisses de la commune pour rembourser les dettes de la ville.
Il se vante de ne pas avoir augmenté le taux de la Taxe d’Habitation depuis 20 ans (22,99%).  Ce taux est déjà très élevé : pour les villes de la même taille, il est en moyenne de 17.98%.

 

Mensshop |
Mohamed Taher Ilehi |
Spanish Property: The Facts... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | How To Wire Money To Spain
| Armandovlwe
| Infoextremedroite